Un cap, que dis-je, une péninsule

Un cap, que dis-je, une péninsule

Aujourd’hui, c’est dimanche ! Alors on commence par une petite église perdue recouverte d’herbe. C’est l’église de Vidimyrarkirkja. On fait une petite prière et on s’en va plus loin.

Et plus loin c’est la campagne. C’est vert, les foins sont en train d’être ramassés. Il en faut des provisions pour passer le long hiver qui s’annonce. Le foin est coupé, emballé sous plastique et stocké à l’extérieur en pyramide.


Les fermes sont isolées mais certaines installations sont communes comme ce joli carrousel de triage des moutons.

Alors on a déjà vu une église, il nous manque une vue indispensable, celle d’une chute d’eau. Ce sera celle de Kolugljfur qui s’écoule dans une belle gorge.

   
Nous pénétrons maintenant sur la péninsule de Vatnsnes (ou péninsule du Lac). C’est vrai que de l’eau il y en a un peu partout. Nous respectons les consignes du code de la route locale. En haut de côte toujours s’attendre à tout : des voitures bien sur, des moutons ou des chevaux.

Nous faisons un arrêt à Borgarviki, ancienne cheminée volcanique transformée en forteresse au 9ème siècle et devenu belvédère au 21ème siècle. D’ici nous avons une vue à 360 °. Vraiment impressionnante même si le petit vent du nord s’est levé et nous rafraichit bien.

   
Tout en bas sur la lagune des phoques se reposent en attendant l’heure de la pêche.

Les moutons nous montrent qu’il est l’heure de déjeuner. Nous passons Hvitserkur et son rocher percé et nous trouvons un endroit pour pique niquer. Moins sympa qu’hier car quelques gouttes tombent sous le vent.

   
Nous terminons le tour de la péninsule puis nous coupons au court en laissant sur notre droite les fjords du nord ouest que nous n’aurons pas le temps de visiter.

Nous nous retrouvons à nouveau au cœur d’une transhumance de chevaux. Puis nous arrivons sur la péninsule de Snaefellsnes que nous allons explorer demain. Au nord de cette péninsule nous profitons du retour du soleil pour admirer des centaines de petites îles qui la bordent.

   
Il est 18 heures et nous arrivons à Stykkisholmur où nous allons passer la nuit. Charmant petit port d’où part le ferry vers les fjords du nord.

   
Diner succulent : coquilles saint jacques pour les uns, moules pour les autres. On est au bord de la mer quand même ! Un petit verre de vin blanc et au lit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *