Pour terminer ce voyage inopiné, on pourrait suivre les conseil des compagnons de la chanson et faire du feu dans la cheminée. Mais non, l’été approche et il est un peu tard pour cela. Alors nous allons suivre Hugues Aufray sur le chemin du retour.