Tag Archives: autriche

Dernier jour au Tyrol

Dernier jour au Tyrol

Pour cette fin de séjour, le soleil est encore au rendez-vous.

Comme nous avons un peu de temps libre ce matin, nous allons visiter « die Hofkirche ». On nous a dit qu’il s’agissait d’une église qui abrite le tombeau de l’Empereur Maximilien 1er mort en 1529. En poussant la porte nous ne nous attendions pas au spectacle que nous allions voir : C’est un des monuments funéraires le plus important d’Europe.

Il est composé d’un cénotaphe entouré de 28 statues en bronze parfaitement conservées, plus grandes que nature représentant les membres de la famille impériale et les ancêtres de Maximilien. Incroyable !

De l’autre côté du cloitre de l’église se trouve le musée des arts et traditions populaires du Tyrol (Tiroler Volkskunstmuseum – ça ne s’invente pas). Très beau musée qui regroupe des objets du quotidien, des meubles, des jouets, des vêtements traditionnels et des reconstitutions de chambres, salle à manger et cuisine recouvertes de bois sculpté du sol au plafond. La diversité de ce musée et la qualité des pièces présentées sont remarquables.

       

Pour terminer notre visite, nous retrouvons une exposition de crèches. En même temps c’était un peu le thème de notre voyage. Encore une fois nous passons de longs moments à observer les personnages et les situations reproduites par les artistes. Des merveilles !

    

Et nous reprenons le chemin du retour vers la France. Cette première découverte de l’Autriche et du Tyrol en particulier nous a alléché. Il est fort probable que nous y reviendrons pour approfondir notre visite.

 

Vue panoramique et vue historique

Vue panoramique et vue historique

La brume se lève et laisse entrevoir les montagnes qui surplombent Innsbruck.

Nous montons au sommet de la rampe de lancement du saut à ski qui domine la ville. De là, la vue est imprenable et encore plus agréable quand le soleil est de la partie.

Au loin on aperçoit le centre historique avec ses maisons caractéristiques.

Enfin nous faisons une promenade apéritive et encore quelques achats avant de rentrer déjeuner à l’hôtel.

En début d’après-midi le temps est au beau fixe mais…froid froid !

Nous quittons Innsbruck pour aller visiter le château d’Ambras (signifiant « ombre » car l’hiver il ne voit pas beaucoup le soleil). Ce château du 12ème siècle a été complété d’un château bas style renaissance par Ferdinand II au 16ème siècle.

Grand collectionneur, il a laissé des armures de toutes tailles, un cabinet de curiosités et toute une série de portraits.

La grande salle de bal et la cour intérieure peinte en trompe l’œil sont saisissantes.

En repartant nous profitons du coucher de soleil sur les cimes environnantes. Il est 16h30.

La journée ne saurait se terminer sans un détour par le marché de Noël et son hot wine with rhum or amaretto. Bref une tradition est une tradition ! Hic !

Fulpmes et Innsbruck

Fulpmes et Innsbruck

Malgré son nom à coucher dehors, Fulpmes est une très sympathique bourgade célèbre pour son musée de la crèche située dans la vallée du Stubaï.

Dans les Alpes autrichiennes, les crèches sont présentes dans toutes les maisons. Le musée accueille d’impressionnantes crèches, des plus anciennes aux plus modernes. Certaines ont plusieurs centaines de personnages en bois sculpté et peint. Etonnant.

                   

L’église est très élégante et bon nombre de maisons possèdent des façades décorées.

 

Nous passons ensuite l’après-midi à flâner dans la vieille ville d’Innsbruck. Les façades sont, là aussi, superbes. La ville est ornée de guirlandes, de personnages de contes et de petits chalets qui abritent le marché de Noël.

          

Bien sûr avant que la nuit tombe nous faisons un arrêt…vin chaud, puis un arrêt marrons grillés, puis un arrêt café, puis un arrêt bretzel. Nous terminerons probablement ce voyage en surpoids et avec un début de cirrhose !

Salzburg

Salzburg

La ville du Sel. Mais cela fait longtemps que l’on n’exploite plus de mines de sel ici. Maintenant on exploite Mozart. Car il va sans dire que Salzburg est sa ville natale. Tout y est mozartisé.

Nous commençons la visite de la ville par la cathédrale St Pierre  destinée à concurrencer celle de Rome pour au final être dimensionnée à la moitié de la taille de l’original. Les romains ne sont pas prêteurs : leur cathédrale est inégalable !

 

Les fonds baptismaux ont bien sûr été utilisés pour le baptême de …Mozart.

Sa maison natale est très visitée et notre guide a le visage qui s’illumine de passion quand elle nous parle de lui.

.

La ville est très agréable et nous visitons les marchés de Noël sous une averse de neige. Noël, le froid, la neige, le vin chaud (eh oui, toujours !), on se croirait dans un conte ; Il ne manque que le Père Noël avec ses rennes !

 

Toujours plus à l’est vers Osterreich

Toujours plus à l’est vers Osterreich

Nous repartons vers la frontière suisse. Nous passons à Mulhouse où les parkings de stockage des voitures Peugeot sont désespérément vides. Puis nous arrivons à Bâle dans une vallée très industrielle. Nous poursuivons notre route jusqu’à Zurich et nous faisons une petite incursion au Lichtenstein avant de reprendre notre route vers l’Autriche.

La première ville que nous traversons en Autriche est Feldkirch

Nous arrivons en début d’après-midi à Innsbruck (le pont sur l’Inn). Nous visitons la Basilique de Wilten, lieu de pèlerinage très fréquenté du Tyrol.

     

Puis nous montons sur le site des jeux olympiques d’hiver pour voir l’impressionnant tremplin de saut à ski.

Le mauvais temps gagne et nous ne voyons déjà plus les montagnes situées de l’autre côté de la ville.

Pour terminer la journée nous faisons un tour de ville à pied. A 16h30 il fait déjà presque nuit et la neige commence à tomber. Les températures sont largement négatives !

Nous entrons quelques instants dans la Cathédrale St Jacques. Il fait sombre mais nous pouvons quand même admirer ce très beau tableau de la vierge de Lukas Cranach.

En sortant nous allons voir le Toit d’Or construit par l’empereur Maximilien pour sa seconde femme

Puis nous admirons la superbe façade de la maison Helbling sur la place centrale de la vieille ville.

Un petit vin chaud nous permet de terminer cette visite sans être complétement réfrigérés. Sur le chemin du retour nous admirons les décorations de Noël. Il ne nous reste plus qu’à rentrer à l’hôtel situé tout près.


Nous revoilà, en route vers l’Autriche

Nous revoilà, en route vers l’Autriche

Première journée de voyage pendant laquelle nous avons parcouru un demi-tour de France (pas vu de cyclistes) via Tours, Orléans, Montargis, déjeuner à Mormant sur Vernisson (minuscule village avec une minuscule mairie, une minuscule école et une minuscule église) sur la nationale 7 (devenue depuis la départementale 2007 – je hais les départementales), Auxerre, Dijon, Besançon et enfin Belfort où nous faisons notre premier arrêt. C’est long ! Plus on avance vers l’est, plus la nuit tombe,  plus il fait froid, plus la neige est présente. Nous doublons les saleuses sur l’autoroute. Ca craint ! Mais la circulation ne pose pas de problème et nous arrivons à l’hôtel sans encombre.