Tag Archives: pérou

Roseaux et tricots

Roseaux et tricots

Journée sur le lac navigable le plus haut du monde, j’ai nommé le lac  Titikaka (prononcer titikâkâ).En aymara, langue locale, Titi veut dire puma et Kaka veut dire pierre. Nous partons vers les iles Uros. C’est juste incroyable : 75 îles construites uniquement en roseau. Elles reposent sur les racines des roseaux qui flottent dans une eau ne dépassant pas 3 mètres de profondeur. Là-dessus les Uros ajoutent plusieurs couches de roseaux en quinconce, renouvelées tous les mois pendant la saison sèche et toutes les semaines pendant la saison des pluies. Ils construisent leurs bateaux, leurs maisons, leurs meubles en roseau et ils ont de quoi, il y en a à perte de vue !

DSC03498        DSC03555

Chaque île peut abriter plusieurs familles, ils les ancrent au fond du lac pour éviter la dérive et ils les scindent ou les regroupent à volonté. Petite minute pro et message personnel pour Fredo : ils ont l’électricité depuis seulement 20 ans grâce à des panneaux photovoltaïques, c’est pas comme au Bourdet.

DSC03515     DSC03528

Ils pratiquent encore le troc une fois par semaine même si l’arrivée du tourisme leur apporte un peu d’argent. Drôle de sensation quand on marche sur ce sol spongieux. On a l’impression de marcher sur du caoutchouc
DSC03534

Nous reprenons le bateau pour l’île de Taquile (nom local : intika). Dans cette ile au paysage méditerranéen (n’oublions pas que nous sommes à 3810 m d’altitude) tout le monde tricote : les hommes, les femmes et les enfants. Ils tricotent leurs bonnets, leurs ceintures qui sont autant de signes distinctifs de leur statut social.

DSC03616

Bonnet rouge et marron pour les petites filles, rouge et blanc pour les jeunes garçons et les jeunes gens, rouge pour les hommes mariés, multicolore pour les chefs du village. Ils sont 25 élus tous les ans. Tout le monde y passe car ça change chaque année. Etonnant non ?

DSC03586          DSC03580 DSC03608

Les femmes portent des voiles noirs et des jupes noires si elles sont mariées, des jupes de couleurs vives sinon.

DSC03605      DSC03597

Dans cette île les jeunes couples vivent ensemble plusieurs années avant de se marier. Il faut être bien sûr de soi car le divorce est formellement interdit. Avant d’aller déguster une truite du lac nous avons la chance d’assister à la présentation des chefs qui a lieu tous les dimanches sur la place  du village où ils viennent donner les nouvelles à la population. Superbe moment !

DSC03601

Transit minuté sur l’Altiplano

Transit minuté sur l’Altiplano

Départ encore de bonne heure pour une journée de voyage vers le sud en bus : 380 km en 10 heures ! Nous quittons Cuzco avec une pointe de regret car c’est vraiment une ville très agréable. Notre première visite est pour l’église d’Andahuaylillas, petite église du 17ème siècle, bâtie sur les ruines d’un temple inca, dotée de 13 autels recouverts d’or et d’argent. Les plafonds en bois polychromes sont superbes et les fresques murales et les tableaux sont dignes des églises italiennes. Elle est d’ailleurs surnommée « la Chapelle Sixtine des Amériques ». Etonnant dans ce petit village perdu au milieu de nulle part. Malheureusement nous ne sommes pas autorisés à photographier. Dommage pour vous !

DSC03364

Ensuite nous nous arrêtons à Raqchi pour visiter une citadelle inca composée d’un temple dédié au dieu Wiracocha, de maisons d’habitations (200 habitants) et de nombreux greniers pour emmagasiner les offrandes faites au dieu.

DSC03392         DSC03394

Après un rapide déjeuner, (chronométré très précisément comme tous les arrêts) nous reprenons notre route.

DSC03432        DSC03405

Nous faisons une halte au point culminant de notre périple : La Raya à 4335 m d’altitude au cœur de l’altiplano. Ce lieu délimite les départements de Cuzco et de Puno. En sortant du bus nous retrouvons les sensations de flottement que nous avions ressenties en arrivant à Cuzco. Le souffle est court, il faut s’économiser.

DSC03410

Dernier arrêt à Pucara, petit village célèbre pour ses torritos, petits taureaux en céramique que l’on pose sur les toits des maisons pour assurer la prospérité et la sécurité de la famille.

DSC03441       DSC03439 DSC03438

Nous arrivons enfin à Puno (3800 m d’altitude) au bord du Lac Titicaca, notre destination finale.

 

La cité perdue

La cité perdue

Levés dès potron minet (7h) nous grimpons à bord de la navette qui nous emmène en 20 minutes 500 m plus haut à Machu Picchu. A notre arrivée, ô rage, ô désespoir, ô nuages ennemis ! on ne voit rien !

DSC03226

Nous n’avons pas fait tout ce chemin pour voir des nuages quand même. Alors nous attendons, nous attendons, on en profite pour faire une petite randonnée vers le pont de l’inca

DSC03230

Et à notre retour, waouh ! Le site se découvre complètement. On savait que les égyptiens étaient des fous furieux, on a vu que les khmers l’étaient aussi, et bien je vous confirme que les Incas étaient également déjantés. Quelle idée de construire une ville au cœur de montagnes plus abruptes les unes que les autres avec un seul chemin d’accès ! Et en plus le site n’a visiblement été occupé que 40 ans (selon les guides locaux) par environ 1200 habitants.

DSC03256

Pendant 4h nous grimpons, descendons, grimpons, descendons des marches et des marches pour voir tous les recoins de cette merveille sous un beau soleil :  du mirador qui domine le site au quartier religieux, de la maison de l’Inca à l’observatoire astronomique, du temple du soleil au temple du condor. Il fait bon, nous avons traversé une forêt tropicale pour arriver jusque là et c’est un pur plaisir que cette visite extraordinaire.

DSC03279        DSC03259 DSC03273        DSC03322         DSC03304

DSC03295

Ce soir nous reprenons le train en direction de Cuzco avant de migrer demain vers le sud du Pérou.

Sacrée Vallée

Sacrée Vallée

Aujourd’hui, la Vallée Sacrée des Incas, surnommée ainsi en raison de la grande fertilité de la terre, propice à la culture du maïs blanc.

DSC03087

Après une visite du marché local de Pisaq et du marché artisanal où nous croisons des cochons d’inde en attente de cuisson ( !!),

DSC03095

DSC03104

Nous empruntons la vallée en suivant d’un côté la chaîne de montagne Urubamba, de l’autre la rivière Urubamba pour arriver à … Urubamba. En fin de matinée nous arrivons aux Salines de Maras et c’est stupéfiant. L’eau salée sort du « ventre de la terre » pour irriguer plus de 4000 bassins accrochés à flanc de montagne. Sous le soleil de midi les couleurs éclatent. C’est tout simplement « beau ».

DSC03165 DSC03160       DSC03135 DSC03185

L’après-midi est consacrée au site inca d’Ollantaytambo. Impressionnante forteresse inachevée qui ferme en partie la vallée et qui domine la ville, seule ville à avoir conservé intact un plan inca. La visite permet d’escalader le site jusqu’au sommet (déjà 3000 m au sol) pour découvrir des blocs parfaitement ajustés de plus de 50 T. Incroyable ! Au sol des blocs abandonnés surnommés « pierres fatiguées » attendent désespérément des bâtisseurs incas qui ne reviendront pas.

DSC03213      DSC03210

A 19h nous prenons le train en direction d’Aguas Calientes, point de départ pour la visite de Machu Picchu demain.

Chez les cuzquenos

Chez les cuzquenos

Ce matin nous partons à la découverte du peuple inca. Au programme 4 visites à l’extérieur de la ville et 2 à l’intérieur. Nous commençons à 8 h par la visite de Sacsayhuaman, un site inca qui domine la ville. Composé de 3 niveaux il était vraisemblablement utilisé pour l’exercice de la religion.

DSC03028

DSC03037

Ensuite nous poursuivons par le site de Tambomachay, appelé aussi bain des dieux où les incas vénéraient l’eau.

DSC03049

L’étape suivante nous amène à Puca Pucara où nous visitons ce qui reste d’un hôtel de luxe qui servaient de pause aux incas se rendant de Cuzco au Machu Picchu.

DSC03058

Et pour terminer les visites extérieures nous nous arrêtons à Qenko, lieu de sacrifice lors des cérémonies célébrant le soleil, le ciel ou les étoiles

De retour à Cuzco nous visitons le monastère Santo Domingo bâti sur les ruines du temple du Soleil Coricancha. Les conquistadores ont fait le maximum pour détruire la culture inca. Mais il en reste encore beaucoup de traces.

DSC03063

Notre matinée se termine par la visite de la Cathédrale et des 2 églises qui la côtoient : l’église de la Sagrada Familia et l’église du Triunfo érigée pour rappeler le triomphe des conquistadores. L’or et l’argent y sont omniprésents. On voit bien où est passé le trésor des incas !

DSC03081

3400

3400

Enfin nous sommes au cœur du pays inca ! D’ailleurs l’INCA nous accueille.DSC02981

Nous avons atterri à 14h à Cuzco sous un grand soleil à 3400 m d’altitude et il fait chaud ! Dès la sortie de l’avion on ressent un léger flottement, il ne faut pas tourner la tête trop vite mais on y va doucement. Cuzco est vraiment une très jolie ville (400 000 habitants quand même) perchée à flanc de montagne.

DSC03000

Le programme de l’après-midi : petite vitesse et grande lenteur pour s’accoutumer. Nous découvrons à ce rythme là une ville pleine de vie.

DSC02986  DSC03010

Demain on attaque les visites.

50 nuances de gris

50 nuances de gris

DSC02954Cette première journée nous a fait traverser une nouvelle fois l’Océan Atlantique.

Après 12 h de vol nous sommes arrivés à Lima à la nuit tombée (gris foncé) pour une escale très courte. Nous repartons demain matin pour Cuzco où nous resterons plusieurs jours. A Lima, il fait gris clair, les quartiers que nous traversons sont gris sales, c’est l’hiver grisâtre et il fait 16°C.DSC02978

Inutile de vous dire qu’on ne gardera pas un souvenir impérissable de ce bref arrêt gris poussière.

 

Bientôt un autre départ

Bientôt un autre départ

Et si cette fois on allait en Amérique du Sud ? L’idée est partie de notre envie de voir le Salar d’Uyuni. Mais qu’est ce que c’est que cette destination au nom improbable, me direz-vous ? Eh bien il s’agit d’un désert de sel situé au sud de la Bolivie sur l’altiplano andin. Nous recherchions en fait des paysages extravagants comme ceux que nous avions pu voir dans l’ouest américain.

De la Bolivie au Pérou il n’y a qu’un pas, (c’est bien connu) aussi nous en profiterons pour visiter les incontournables Machu Picchu et lac Titicaca. Presque trois semaines d’itinérance que, bien entendu, j’essaierai de partager avec vous (toujours sous réserve des connexions internet locales) .

En attendant voici une carte qui représente (plus ou moins) notre périple. A bientôt