Tag Archives: vietnam

Dernières images du Vietnam

Dernières images du Vietnam

Nous sommes déjà arrivés à la fin de notre première étape. Nous quittons le Vietnam demain matin pour le Cambodge.

Cette dernière journée commence par une balade en bateau. Encore ! Mais on ne s’en lasse pas. Ce pays est vraiment centré sur l’eau. Les premières images sont celles des habitations sur pilotis qui s’accrochent aux berges : entièrement aérées, à chaleur tournante (en raison des toits en tôle) et à hygrométrie variable.

On se dirige vers le marché flottant de Cai Rang. Le premier bateau que nous croisons est l’équivalent d’un gros camion de livraison.

Puis le marché apparait.

On repère les bateaux par les petits mâts qui indiquent quels produits ils vendent. Certains sont multi-cartes !

Puis on assiste au transvasement des marchandises entre les grossistes et les détaillants : au lancer et à la chaîne.

Avant de repartir on s’arrête pour déguster de succulents ananas préparés sous nos yeux avec des gestes précis et visiblement maintes fois répétés.

Nous repartons vers la frontière cambodgienne. Au passage on s’arrête dans une ferme d’élevage de crocodiles. Ils en ont des tas.

Notre dernière visite vietnamienne se situe à Chau Doc et plus précisément au Mont Sam, sanctuaire bouddhiste renommé par ici. Nous grimpons dans un touk-touk et en route à fond les manettes et sur 2 roues dans les virages (enfin presque) !

Premier arrêt au mausolée de Thoai Ngoc Hau, mandarin du 18ème siècle.

Puis nous faisons une tentative d’ascension du Mont Sam parsemé de temples dédiés à des divinités qui nous sont totalement inconnues.

  

Il nous reste à visiter le temple de la déesse Xu, divinité locale à qui l’on apporte en offrande des cochons entiers laqués. Les pèlerins en apportent des quantités incroyables, ils les laissent un moment devant la déesse puis les reprennent car les moines ne peuvent pas tous les manger (les cochons, pas les pèlerins).

Le dernier arrêt se passe à la Pagode Tay An caractérisé par ces nombreuses statues en bois peint.

     

Demain, journée de transit en bateau (5h) vers Phnom Penh, puis en avion vers Siem Reap.

Dans les méandres du Mékong

Dans les méandres du Mékong

Pour commencer, une petite fleur de lotus : c’est trop beau.

Après le Nil, la Volga, le Zambèze, nous voilà sur le Mékong : le fleuve aux 9 dragons, surnom donné en raison des nombreux bras qui composent le delta. Nous embarquons pour une journée de navigation apaisante,

Et savoureuse car nous allons goûter successivement : des caramels à la noix de coco, du riz soufflé (comme le pop corn) nature, au caramel, aux cacahouètes, de l’alcool de riz (sans les serpents), des fruits de toutes sortes : ramboutan, carambole, jaque, fruit du dragon, mangue…), du poisson, des crevettes. Quel régal !

     

Nous culpabilisons quand nous voyons dans quelles conditions travaillent les pêcheurs. Sur la photo le garçon garde la barque pendant que son père est dans l’eau pour pêcher.On aperçoit juste son chapeau.

D’autres personnes sont occupées à transporter des paniers plein de poissons frétillants en provenance d’élevages situés dans les terres. L’équilibre est indispensable et vivement requis pour courir sur les planches étroites qui relient le bateau à la terre.

Toute une vie s’organise autour du fleuve nourricier. Impressionnant ! Le retour à la grande ville, Can Tho, nous fait revenir à une autre réalité et d’autres dragons nous y accueillent.

Hô Chi Minh-Ville ou Saïgon ?

Hô Chi Minh-Ville ou Saïgon ?

Après un vol intérieur qui nous a fait faire un bond de plus de 1000 km vers le sud, nous sommes à Hö Chi Minh-Ville. Ou plutôt comme le disent les habitants à Saïgon. Grosse métropole de 10 millions d’âmes : la circulation est plus que dense. Il y a environ 4,5 millions de scooters, mobylettes ou assimilés en circulation ! Ca se voit, ça s’entend et ça se sent !

Nous visitons la Cathédrale Notre Dame, (rien à voir avec la parisienne), enfin « visite » est un bien grand mot. Nous entrons et sortons : l’intérieur est quasi monastique.

Nous traversons la rue pour visiter la poste centrale qui elle a un certain cachet. Ah, Ah elle est bonne ! Elle sert aussi de fond de photo pour les mariés. Original.

A l’intérieur, des guichets (ça c’est normal) et plein de petites boutiques. Au mur une belle carte peinte du Delta du Mékong.

Nous faisons ensuite une incursion à Cholon, le quartier chinois d’HCMV (c’est plus rapide à écrire), quartier essentiellement commerçant, pour visiter le marché Binh Tay. C’est un marché de gros trop beau. Par contre il faut se frayer un passage dans de petites allées encombrées de marchandises et slalomer à travers les marchands poussant leurs chariots. Folklorique !

Il y a profusion de produits : des chapeaux (plein, plein)

Des trucs

Et des machins

Enfin ça ce sont des nids d’hirondelles et des concombres de mer.

Bref c’est le souk !

Nous faisons une rapide visite à la Pagode Thien Hau, construite par des cantonniers, ah non par les Cantonais (décidément c’est la forme !) et dédiée à la Déesse de la Mer

     

Et nous terminons notre journée par quelques achats au Marché Ben Tanh. Nous n’avons que l’embarras du choix !

Au Royaume du Champa

Au Royaume du Champa

Depuis hier, nous avons enfin la température idéale : 35°C. Un peu gâchée  par le taux d’humidité (plus de de 88 %) qui ne nous permet pas d’apprécier pleinement cette délicieuse chaleur bien loin de notre hiver persistant.

Nous pouvons donc poursuivre notre voyage légèrement vêtus. Nous faisons une courte halte à Danang, la 4ème ville du pays, assez moderne, mais sans grand intérêt pour les touristes que nous sommes. Cet arrêt est consacré à la visite du musée des sculptures de la civilisation Cham qui occupait le centre du Vietnam entre le 2ème et le 15ème siècle. Les pièces retrouvées par des archéologues français sont vraiment bien conservées. Et le petit singe a une très bonne bouille !

            

Après déjeuner (les repas locaux sont délicieux) nous faisons un arrêt boutique, il faut bien de temps en temps. A cette occasion nous pouvons admirer des brodeuses qui réalisent de magnifiques tableaux tout à fait réalistes.

Puis nous passons le reste de la journée à déambuler dans la charmante petite ville de Hoi An, nous croisons des bonzes qui font leurs courses,

nous traversons le superbe pont japonais

Puis nous visitons un temple où des serpentins d’encens sont suspendus au plafond. On peut les allumer en guise d’offrande. Ils brûleront pendant 1 mois.

Nous terminons notre balade en admirant les lanternes multicolores et en essayant de ne pas troubler le diner des habitants. Ce soir on dine sur le trottoir (comme tous les jours d’ailleurs).

          

Et un petit coucher  de soleil en arrivant à l’hôtel, ce n’est pas désagréable !

Chez les empereurs

Chez les empereurs

Après notre nuit dans le train, effectivement mouvementée, nous arrivons de bon matin à Hué, site classé au patrimoine de l’UNESCO. Bien que gravement endommagée par les bombardements la cité impériale des Nguyen a vraiment beaucoup de charme. On se laisse transporter en d’autres temps où les eunuques s’occupaient des 150 concubines de l’Empereur et où les mandarins rendaient régulièrement hommage à leur souverain. L’occupation chinoise qui a duré 1000 ans a laissé des traces culturelles profondes.

 

Ensuite nous remontons la rivière des parfums sur notre drakkar (en fait un sampan) pour découvrir la Pagode Thien Mu. Au fond d’une cour intérieure s’élève un temple toujours en activité où des bonzes étudient. Leur collection de bonsaïs est vraiment superbe.

 

   

Pour terminer la journée nous nous rendons au tombeau de Khai Dinh, avant dernier empereur du Vietnam qui régna de 1916 à 1925. Ce monument à flanc de colline est étonnant : pierres noircies à l’extérieur et mosaïques multicolores à l’intérieur. Les statues de mandarins qui montent la garde et les dragons sculptés le long des escaliers impressionnent par leur délicatesse.

 

Nouveau départ demain matin encore plus vers le sud.

Après la mer, la terre

Après la mer, la terre

Nous quittons Halong de bon matin via Haïphong en direction de Tam Coc. Au passage nous pouvons admirer les rizières qui longent la route et les paysans au travail.

Au premier arrêt une tranche de maison isolée accroche notre regard. C’est la norme ici en raison du prix exorbitant  du terrain pour la construction.

A Tam Coc nous nous mêlons à la foule de touristes. Pas d’autres solutions pour découvrir le site que de prendre place dans une barque  et de suivre le mouvement général. Les rameurs utilisent alternativement leurs mains et leurs pieds pour ramer. Original. Et si on fait abstraction des autres visiteurs on peut profiter pleinement de la sérénité du lieu qui allie l’eau, les rizières et les monolithes en calcaire karstique (ça ne s’invente pas). Ce site est surnommé « La Baie d’Halong terrestre ». C’est totalement mérité !

Mais là aussi il nous manque le petit rayon de soleil pour illuminer ce magnifique paysage. Nous n’aurons qu’une petite bruine persistante.

   

En fin de journée nous revenons à Hanoï pour prendre un train de nuit vers Hué.

La nuit sera longue et agitée (au sens strict terme). La blague du jour étant que ce train est un TGV : train à grande vibration. Je confirme !

Une merveille du patrimoine mondial

Une merveille du patrimoine mondial

Dans les rues d’Hanoï au petit matin on croise sur la place devant l’hôtel des adeptes du Taï Chi, des joueurs de badminton et même des peintres en herbe et toujours les scooters transportant tout et n’importe quoi.

Notre première visite est pour Ho Chi Minh, himself, car visiblement la visite de son mausolée est incontournable pour tous visiteurs. Il faut prendre son mal en patience, la file d’attente est longue pour enfin passer  devant le corps embaumé pendant au moins 1minute trente. Au moins ça c’est fait. Nous n’avions pas pu voir Lénine, ça fait une moyenne !

Avant de repartir il est indispensable de prendre une photo de la circulation et des amas de fils téléphoniques et électriques. Les amateurs apprécieront.

Puis nous partons pour la baie d’Halong. Le temps n’est pas très beau mais il fait chaud et il ne pleut pas. Nous passons toute la journée sur le bateau (pas de certificat de conformité aux normes européennes !) à naviguer entre les ilôts de pierre (1969 au total !). Classé au patrimoine mondial le site est vraiment très beau. Un petit rayon de soleil en fin de journée fait ressortir la couleur de l’eau  et donne une autre dimension au paysage


Nous n’oublierons pas de mettre un pied dans l’eau : c’est le golfe du Tonkin mais surtout c’est la mer de Chine ! Et elle est bonne ! mais pas assez de temps pour un bain.

Premiers pas en Asie

Premiers pas en Asie

Ca y est nous avons posé le pied, non pas sur la lune, mais sur le continent asiatique. Une première pour nous ! Après un saut de puce à Kuala Lumpur en Malaisie pour une escale de 3 h

nous sommes arrivés à Hanoï vers midi (heure locale) et ça commence bien on n’y comprend rien

Pas de répit car avant de se poser à l’hôtel nous sommes allés directement visiter  l’habitation d’Ho Chi Minh, un des lieux phare pour les habitants locaux.

Levés depuis lundi à 8h, nous sommes mercredi, il est 10h45 du matin (heure française car ici il est 16h45), notre journée n’est pas encore finie car nous allons ressortir faire un tour dans le centre d’Hanoï puis diner. Et enfin se mettre en position allongée pour quelques heures seulement car demain départ à 7H.