Tag Archives: égypte

Louxor j’adore

Louxor j’adore

Nous poursuivons vers l’écluse d’Esna puis vers Louxor. Il y a beaucoup de vent et il est difficile de rester sur le pont. En fin de matinée nous visitons le bateau : les cuisines, la machinerie, et la capitainerie où le reis règne en maitre. Pendant notre visite nous arrivons à Esna. Le passage de l’écluse est sportif pour les marins du bord qui doivent obéir instantanément aux ordres d’un homme posté à gauche du bateau. On tend une amarre puis une autre un peu plus loin, on enlève la première pour aller la positionner plus loin et ceci jusqu’à l’écluse où la descente de 6 à 7 m se fait en quelques minutes. Et nous reprenons notre voyage vers Louxor. A 15 h nous sommes arrivés.

Egypte 2008_480    Egypte 2008_490

Nous partons ensuite vers le magasin de Mohamed Al Fayed, milliardaire qui a dépensé sans compter pour retrouver les essences traditionnelles d’Egypte. La vente est super organisée et on comprend bien pourquoi il est milliardaire ! Après quoi nous nous dirigeons vers le temple de Louxor dédié à Amenophis III et à Ramsès II.Ce dernier a fait réaliser une allée de 2000 sphinx qui relie ce temple à celui de Karnak. Autre particularité, à l’intérieur du temple se trouve une mosquée construite quand le temple était encore ensablé et que l’on n’a pas détruit car des saintes reliques y sont conservées.

Egypte 2008_498    Egypte 2008_502

Egypte 2008_511    Egypte 2008_517

Le clou du spectacle se situe à la tombée de la nuit quand le temple s’illumine. L’appareil photo chauffe !

Egypte 2008_558    Egypte 2008_562

Egypte 2008_565    Egypte 2008_570

Egypte 2008_574    Egypte 2008_576

Nous rentrons à l’hôtel pour le dîner de départ et les cuisiniers nous font leur petit spectacle musical en apportant un gâteau  « Bon voyage ».

Egypte 2008_581

Il est temps de finir les valises et de se coucher. Demain départ à 4h45 pour l’aéroport !

Sauvé des eaux

Sauvé des eaux

Et voilà, c’est parti ! Lever à 3h pour un départ impératif à 3h30. Chacun a son oreiller sous le bras et nous montons dans le bus. L’idée est de s’intégrer à un convoi « sécurisé » qui va nous faire parcourir les 280 km qui nous séparent d’Abou Simbel. Un militaire armé monte dans le bus et le convoi s’ébranle à 4 h. En fait de convoi sécurisé il y a des militaires à l’avant et à l’arrière et entre les deux 75 bus ou mini-bus qui se suivent (souvent de très très loin à tel point que ne voit plus personne ni devant ni derrière). On suppose que le militaire du bus est censé donner l’alarme en cas de problème sinon on ne voit pas bien à quoi il sert (d’autant qu’il va dormir une partie du trajet !). Bref nous nous rendormons jusqu’à 6h. Petit déjeuner dans le bus et on arrive à Abou Simbel à 7h. Les bus s’entassent sur le parking et nous nous dirigeons vers le temple.

Au détour du chemin, la façade apparait brusquement et c’est le choc ! Quelle grandeur ! Quelle finesse !

Egypte 2008_422    Egypte 2008_427

Notre guide, Moustapha, nous explique le sauvetage de ce temple incroyable dédié à Ramsès II et à son épouse Nefertari qui aurait du être englouti par les eaux du Nil après la construction du barrage d’Assouan. Ce temple est également dédié à Athor, la déesse aux oreilles de vache.

Lorsqu’on entre dans le temple de Ramsès II (il gouverna 65 ans, mourut à 92 ans et eut 200 enfants) on est étonné par la taille des colosses et par la minutie des sculptures en creux sur les murs. Les reliefs et les détails sont impressionnants. Dans le sanctuaire 4 statues, de droite à gauche : Rä Horakhty, Ramsès II, Amon et Ptah, le dieu des ténèbres. Déjà très ingénieux, les constructeurs ont édifié ce temple de telle sorte que 2 fois par an (les 21 octobre et 21 février) le soleil pénètre jusqu’au sanctuaire et éclaire les 3 statues de droite ! La reconstruction du temple un peu plus haut et un peu plus loin fait que le soleil pénètre avec 24 h de décalage.

Egypte 2008_439    Egypte 2008_441

Egypte 2008_442    Egypte 2008_443

Nous nous baladons jusqu’à 8h30 car nous devons être à l’heure pour le départ de nouveau dans le fameux convoi.

Et nous repartons pour 3h de route. Le reste de la journée, nous entamons notre voyage de retour. On s’arrête à Komombo puis nous passons la nuit à Edfou

Chez les nubiens

Chez les nubiens

Départ à 6 h du matin car la chaleur devient intenable dès 9h. Un petit bateau nous attend à côté de notre bateau de croisière. Nous passons entre l’île Elephantine et Assouan jusqu’à la première cataracte (un ensemble de rochers au milieu du Nil).

Egypte 2008_335    Egypte 2008_340

Egypte 2008_347

Nous serpentons parmi les îlots rocheux et les roseaux. 1er arrêt au pied d’une dune que les plus courageux gravissent. En haut on a vue sur la première cataracte, sur l’ancien barrage et sur le haut barrage. On nous sert le thé à la menthe et des boulettes à la fève avec une sauce à base de graines de sésame. Ensuite chicha pour ceux qui le souhaitent et préparation du café égyptien : café, cardamome, noix de muscade et gingembre.

Egypte 2008_353    Egypte 2008_361

Le groupe se sépare ensuite en deux. Un groupe poursuit la balade à dos de dromadaires, l’autre reprend le bateau. On se retrouve au village nubien. Les façades sont colorées et une nuée d’enfants nous attend à l’embarcadère. Ils vendent des petites poupées soi-disant nubiennes.

Egypte 2008_370

Nous visitons une maison. De nouveau, on nous sert le thé à la menthe et la karkadé chaud. A l’entrée de la maison, il y a deux jarres pleines d’eau fraiche. Il y en a plusieurs réparties dans le village pour que chacun puisse s’y abreuver à sa guise. Il est 9h15 et la chaleur a encore augmenté. Après la visite du haut du village nous redescendons vers l’embarcadère. Sur le Nil nous retrouvons un petit air plus frais.

Egypte 2008_373    Egypte 2008_383

Egypte 2008_388

Le soir à 17h, départ en 504 break pour le souk. Il est large et dallé. Surprenant ! Nous achetons du karkadé et de la musique traditionnelle à côté d’une poissonnerie aux relents subtils.

Egypte 2008_417

Après dîner, spectacle nubien : un derviche et quelques danses locales. On essaye de se coucher tôt car demain lever aux aurores pour le départ vers Abou Simbel.

Les îles

Les îles

Assouan nous ouvre les portes vers la Nubie et le coeur de l’Afrique. Mais avant de descendre encore vers le sud nous profitons de cette journée pour voguer à bord d’une petite embarcation vers l’ile d’Aguilkya pour visiter le temple de Philae. Ce temple a été déplacé de quelques centaines de mètre à la construction du haut barrage. Comme l’ile d’Alguilkya destinée à recevoir le temple n’était pas adaptée, elle a été aplanie et agrandie. Mais le temple n’a néanmoins pas pu être reconstruit à l’identique c’est pourquoi de la cour on ne voit pas la perspective entre les pylones.

Ce temple est dédié à Isis, femme, épouse, mère, magicienne, qui confectionna la première momie pour reformer le corps de son époux assassiné,

Egypte 2008_284       Egypte 2008_289

 

Egypte 2008_293

Un peu plus loin le Temple d’Hathor est entourés de symboles de musiciens destinés à apaiser la colère de la déesse

Egypte 2008_299

Belle sculpture bien conservée du dieu Bès, nain difforme, saint patron des femmes en couches.

Egypte 2008_300

Dans l’après-midi nous reprenons le bateau, cette fois ci une felouque. Elles est accompagnée d’un petit bateau à moteur qui sert à la caler quand on arrive à l’amarrage ou à la remorquer quand il n’y a pas de vent.

Egypte 2008_317

Nous rejoignons l’île Kitchener. Cette île, située à côté de l’île Elephantine, est un jardin botanique magnifique notamment grâce à ses palmiers royaux. Au bout d’une allée nous sommes saisis par un vent brûlant venant du désert.

Egypte 2008_326      Egypte 2008_329
Pour finir la soirée un spectacle regroupant des derviches tourneurs et des danseuses du ventre nous réjouit.

Vogue sur le Nil

Vogue sur le Nil

Hier visite de la Vallée des Rois, mais nous n’en verrons rien, cloués au lit par une tourista sévère. Dommage. Il faudra que l’on revienne 🙂

Nous commençons notre descente vers Assouan. Non pas en montgolfière, mais c’est sympa de les voir s’envoler au lever du soleil !

Egypte 2008_199

Le premier arrêt est consacré au Temple d’Edfou. Ce temple est dédié au dieu Horus, homme à tête de faucon.

Egypte 2008_209

A l’origine il y avait 4 frères et soeurs : Osiris, Isis, Seth et Nephtys. Osiris représente le bien et Seth le mal. Seth assassine Osiris et le découpe en 14 morceaux qu’il réparti dans toute l’Egypte. Isis retrouve les 14 morceaux, les reconstitue et les momifie. C’est la 1ère momie. Horus le fis d’Osiris et d’Isis venge son père en tuant Seth à Edfou.  Egypte 2008_210 Egypte 2008_219 Egypte 2008_220

On nous explique également que le calendrier des pharaons comprend 36 semaines de 10 jours. Pendant les 5 ou 6 jours restants les Dieux se reposent. Pour éviter les maux de toutes sortes ces 5 ou 6 jours sont réservés à des fêtes religieuses pour vénérer les Dieux et ainsi éviter les calamités.

Nous poursuivons notre navigation et nous arrivons à Kom Ombo. L’embarcadère est au pied du temple. Il est 18 h et la foule est encore très importante.

Egypte 2008_236

La visite commence par le passage devant les crocodiles momifiés. Un quart d’heur pour voir 3 formes informes faut le faire ! Ensuite nous admirons le Nilomètre qui mesure la hauteur des crues et qui permet la fixation des impôts et taxes. Plus la crue est importante plus les impôts sont élevés.

Egypte 2008_246

Le temple est dédié à 2 divinités : Sobek à tête de crocodile et Haroeris à tête de faucon.

Egypte 2008_247      Egypte 2008_249

 

Un mur représente le calendrier et les fêtes.

Egypte 2008_257

Le soir diner égyptien et soirée orientale : tout le monde en djellabah !

Alignements de Karnak

Alignements de Karnak

Après une nuit secouée nous débarquons à Louxor à 7h. Ce matin nous avons longé un paysage essentiellement agricole, petites parcelles carrées, charrettes tirées par des ânes, quelques tracteurs… Après avoir récupéré nos bagages non sans mal, nous partons visiter le temple de Karnak (rien à voir avec les alignements). Il est monumental !

Egypte 2008_110    Egypte 2008_122

On put imaginer l’ampleur des salles quand on découvrent les alignements de colonnes.

.Egypte 2008_125

Des obélisques, des murs gravés ou peints ornent le site.

Egypte 2008_130

Egypte 2008_136    Egypte 2008_139

Egypte 2008_146     Egypte 2008_148

Les sphinx qui mènent à l’entrée du temple ont un corps de lion et une tête de bélier.

Egypte 2008_167

Après cette superbe visite nous rejoignons le bateau. il nous faut plusieurs demi-tours pour le trouver à quelques kilomètres de Louxor. Petit pot de bienvenu : du karkadé  (infusion de fleurs d’hibiscus) puis nous nous installons dans nos chambres au 2ème niveau avec balcon. Pour arriver à notre bateau nous devons en traverser un autre. Notre après-midi est libre mais comme nous sommes assez loin de Louxor, notre guide, Yasser, nous propose une petite balade. Nous partons donc en petit bateau à moteur vers l’ile aux Bananes pour visiter une plantation banale. Puis nous prenons un calèche pour une superbe balade de 40 minutes. 17 calèches qui se suivent  dans le flot de la circulation ça se remarque !

Egypte 2008_183

Nous traversons des quartiers qui semblent assez pauvres mais la population nous parait bienveillante : sourires et petits gestes de la main se succèdent. Dans le quartier copte un mariage se prépare, Plus loin un marché nous laisse voir ses étals de graines, de légumes et de fruits.

Nous arrivons dans le souk. Premier arrêt au café Oum Khalsoum pour le thé à la menthe et la chicha.

Après un petit tour dans le souk nous rentrons au bateau en 504 break décoré avec tout l’art local ! Egypte 2008_194    Egypte 2008_196

Pyramides

Pyramides

Départ pour Saqqara. Le site de la pyramide à degrés est une nécropole de l’ancien empire. Nous commençons la visite par le Mastaba de Mererouka doté de superbes hiéroglyphes peintes et sculptées. Les détails sont parfaits notamment les pieds et les mains particulièrement précis.

Egypte 2008_42

Nous pénétrons ensuite dans la pyramide toute proche de Teti courbés en deux. Il fait très chaud à l’intérieur. Puis nous nous dirigeons vers la pyramide de Djoser. C’est le plus ancien monument du site et l’un des plus anciens d’Egypte puisqu’il date de 3000 ans avant JC.. Elle est constituée de 6 mastabas posés les uns sur les autres. C’est l’architecte Imhotep qui l’a construite. Sous l’œil attentionné des gardiens nous déambulons entre les différents monuments

Egypte 2008_46 Egypte 2008_60 Egypte 2008_56 Egypte 2008_53

Nous déjeunons dans un curieux restaurant sous une tonnelle de tapis. Puis nous continuons notre découverte des pyramides sur le plateau de Gizeh. Et voilà, nous sommes au pied des pyramides ! Khéops, le plus haute, Khéphren la mieux conservée et Mykérinos la petite. Un cordon est tendu à 2 mètres de la base des pyramides. La police du tourisme et des antiquités, chargée de préserver le site, encourage les touristes à franchir le cordon pour monter sur les premières pierres et se faire prendre en photo contre un modeste backshish de 2 euros !

Egypte 2008_87 Egypte 2008_85 Egypte 2008_81 Egypte 2008_78 Egypte 2008_77

Nous nous approchons ensuite du sphinx. Impressionnant

Egypte 2008_97

Notre guide Mustapha, nous emmène ensuite chez ses amis commerçants : papyrus, cotonnades, avant de nous conduire à la gare du Caire d’où nous allons poursuivre notre voyage vers le sud, vers Louxor. Le train arrive à 20h30. Nous embarquons dans des cabines à 2 couchettes. Le diner est légèrement momifié et la nuit commence. Ca grince, ça tremble, mais nous arrivons quand même à trouver le sommeil.

Le Caire, ville de poussière

Le Caire, ville de poussière

Départ de l’hôtel à 9h30. La circulation est dense. Les klaxons retentissent sans arrêt. La ville est sous la poussière. Les arbres semblent ne plus pouvoir respirer, ils sont verts et gris. Nous approchons du centre du Caire. Les premiers quartiers que nous traversons sont les plus pauvres. Rues en terre battue, dépôts d’ordures, immeubles en briques sans fenêtres (pas terminés ou habités ??). Plus on s’approche, plus les bâtiments s’améliorent (enfin presque). Nous allons visiter la citadelle. Rien de sensationnel. Nous commençons par la mosquée (désaffectée) de Mohammed Ali. Il faut quand même enlever ses chaussures. Les femmes qui portent des shorts sont conviées fermement à enfiler une djellaba noire fort peu seyante. La mosquée est grande mais pas terrible. Nous dominons la ville.
Egypte 2008_3

Egypte 2008_10

Nous sommes sollicités par tous les marchands : c’est tout à 1 €, cartes postales, bibelots, marque-pages… La seconde visite concerne encore une mosquée datant de 1300 dont je n’ai pas retenu le nom ! Sorry. Enfin pour terminer la matinée visite des souks. Là aussi rien de bien mémorable hormis quelques beaux étals et des femmes voilées avec gants noirs, ne laissant voir que leurs yeux.

Egypte 2008_27 Egypte 2008_26 Egypte 2008_22
A midi c’est la cacophonie, les muezzins font l’appel pour la prière, mais comme plusieurs mosquées nous entourent les messages se succèdent, se chevauchent, s’entremêlent. Curieuse symphonie. Les hommes se dirigent en nombre vers la mosquée la plus proche de nous.

Egypte 2008_29
Nous déjeunons dans un bateau sur le Nil puis nous allons visiter le musée du Caire et les merveilles de la tombe de Toutankhamon. Les bijoux, le sarcophage de 110 kg en or, les chars, les statuettes,… On nous explique que lorsque les pharaons sont représentés les bras tendus le long du corps et une jambe en avant ils sont vivants, lorsqu’ils ont les pieds joints, les bras croisés sur la poitrine et la barbe coupée ils sont morts.
Le pharaon porte souvent le pchent, coiffe intégrant les coiffes hautes de Haute Egypte et les coiffes basses de Basse Egypte.
Le soir son et lumière sur le plateau de Gizeh. Nous voyons pour le première fois les pyramides en vrai et le sphinx. Il fait super froid et le son et lumière est moyen.

Premières impressions

Premières impressions

Et voilà, nous sommes au Caire. Nous sommes arrivés à l’Hôtel Hilton Pyramides (excusez-nous du peu !) dans le quartier du 6 octobre fort tard dans la nuit. Le bus nous attendait à l’aéroport et nous découvrons les joies de le circulation de nuit au Caire. La plupart des véhicules ne sont pas éclairés ou alors seulement en veilleuse. On fait demi-tour sur l’autoroute (ou simili autoroute) sans grande précaution. Enfin nous nous installons dans la chambre immense. Quant à la salle de bains elle pourrait accueillir un bal !